A 15 ans, Hans DAVIS rencontre, grâce à sa sœur, « FREDINI », un autre fameux magicien belge, qui influencera sa destinée en lui apprenant la base du close-up (magie de proximité) et la manipulation de scène. Alors, très vite Hans DAVIS, stimulé par la découverte de ces nouvelles techniques,  décide de monter un spectacle de magie …

 

Et, c’est vers l’âge de 23 ans, après un travail acharné que la réussite est au rendez-vous puisqu’il remporte dès ses premières compétitions plusieurs prix de magie en Belgique et en France avec un numéro de manipulation qu’ il a imaginé et préparé durant 3 ans.

 

Malgré ce succès immédiat, un nouvel événement bouleversera sa vie !

 

En effet, lors d’un Grand Festival Européen de Magie, Hans DAVIS assiste émerveillé à la prestation artistique d’un certain « Prasanna Rao ». Cet artiste indou est en réalité une sommité dans une discipline beaucoup moins répandue: l’Ombromanie.

Pour Hans DAVIS, c’est non seulement la révélation mais c’est aussi à partir de ce moment là que naît en lui une nouvelle passion et qu’il envisage de se consacrer à cet Art presque tombé en désuétude, espérant un jour égaler la parfaite technique de son mentor. Hans Davis était à la recherche d'autres ombromanes afin de ne pas faire ce que les autres font, être certain de trouver son propre style et essayer d'avoir en grande partie ses figures d'ombres personnelles. Par la suite lors d'une émission de télévision française, il découvrit un autre ombromane également de nationalité indoue du nom de Bablu Mallick aussi un maître dans son Art et qui était surtout complétement différent de Prasanna Rao et de tous ceux qui existaient à l'époque.   Ses deux styles d'ombromanes allaient lui apporter toutes les idées à pouvoir monter son propre numéro.

 

A l’âge de 26 ans, Hans DAVIS décide donc de monter un numéro basé sur l’ Ombromanie et après avoir redoublé d’efforts pendant deux années consécutives, il récolte une nouvelle fois en 1991 le Grand Prix des Arts Annexes au Congrès Magique de Bruxelles ainsi que le 1er Prix de France. Le propulsant ainsi sur la scène internationale dans des pays comme l’ Italie, le Luxembourg, l’ Allemagne, l’Autriche, les Pays-Bas, et l’ Angleterre.

 

Après ce succès Européen, il participe en 1995 à l’un des plus Grands Festivals Magiques de New York : “The Tannen Magic Jubilee” et entame ainsi une carrière aux Etats – Unis puisque quelques mois plus tard, il est engagé à Hollywood au « Magic Castle », le club le plus privé de Los Angeles où il est encore régulièrement sollicité.  Ensuite, d’autres portes se sont ouvertes à lui comme celles d’ Universal City Walk en passant par le “Wizardz Dinner Theatre” aux Universal Studios de Los Angeles et “Magicopolis” à Santa Monica. Il se produira même en Asie (Tokyo, Hong Kong, Pékin, Harbin,...)

 

A ce jour, Hans DAVIS parcourt la planète grâce à sa passion pour son Art parce qu’ au fil de ses voyages, il s’est également constitué une collection unique en Europe de près de 600 objets, lithographies, affiches, livres, tableaux, imageries, objets insolites ayant pour motifs des ombres faites avec les mains qu’il fait découvrir à un public de tous les âges et origines lors d’expositions - spectacles.

 

 

Le monde de la magie et de l’ombromanie a toujours fasciné Hans DAVIS, surnommé par les américains « The Shadow Master » (Le Maître des Ombres).


Enfant, Hans DAVIS était déjà intrigué par le monde de la prestidigitation. Il assiste à son premier spectacle de magie à l’école, alors qu’il n’a que 6 ans. A 12 ans, il entre dans un magasin de farces et attrapes sans savoir que le propriétaire des lieux n’est autre que le célèbre magicien « Klingsor » et Hans DAVIS découvre rapidement qu’il est entré dans un univers fort tenu secret qui deviendra vite le sien.  Il économisa le moindre centime dans sa précieuse tirelire afin de pouvoir s'acheter plus tard un coffret avec quelques accessoires de magie.

 

Bio...

BIOGRAPHIE